Le partenaire électroménager de Xiaomi, Dreame, sort un nouvel aspirateur robot cette année. Après le Dreame F9 qui navigue à l’aide d’une caméra, en test ici, voici le Dreame D9 à navigation laser pour plus de précision.

Le précédent aspirateur robot de Dreame nous avait surpris par son très bon rapport qualité/prix. Mais rien de surprenant puisque c’est à cela que l’on reconnait un produit appartenant à l’écosystème Xiaomi. Néanmoins, le Dreame F9 faisait moins bien qu’un Roborock S5 lorsqu’il fallait se repérer dans l’espace. En effet, le précédent aspirateur robot de Dreame n’arrivait pas à différencier les pièces qui composent un logement. Ce problème semble être la faiblesse du système de navigation V-SLAM utilisant une caméra.

Cartographie du Dreame D9

Toutefois, le partenaire de Xiaomi corrige le tir avec son nouveau Dreame D9. En cela que l’aspirateur robot utilise un LiDAR pour se repérer dans l’espace. Ce système de navigation laser est le même que celui du Roborock S5 qui avait battu le Dreame F9 dans ce test comparatif vidéo. Mais là où Dreame fait mieux que Roborock, c’est en proposant ce système de navigation sur un aspirateur robot complet à 300€ !

Le Dreame D9 propose un bon équipement pour 300€

En effet, le Dreame D9 ne se contente pas d’un système de navigation laser. Il est en plus bien fourni. Par exemple, on retrouve une serpillère qui s’humidifie avec un système électronique. Ce système permet une humidification plus importante qu’avec un système à filtre passif. Et ce n’est pas tout puisque le nouvel aspirateur de Xiaomi dispose également d’une aspiration de 3000 Pa, soit une amélioration de 500 Pa par rapport au Dreame F9. Enfin, le D9 est capable d’aspirer plus fortement dès qu’il détecte qu’il est sur un tapis.

Le Dreame D9 aspire plus fort dès qu’il détecte qu’il est sur un tapis

Notons enfin le design agréable de cet aspirateur. Une spécificité à laquelle nous habitue Dreame. Vous pouvez d’ores et déjà acheter le Dreame D9 sur la boutique officielle du constructeur.

Au commencement, il y avait Les Numériques. Pendant 3 ans, j’ai testé, démonté, comparer des produits high-tech. J’ai vu passer...